La FNATH en quelques chiffres

200 000 adhérents
depuis 1921
20 000 bénévoles
 

 
Plus sûre Plus juste Plus solidaire

Congé proche aidant (06/12/2016)

A compter du 1er janvier 2017, le congé de proche aidant se substitue au congé de soutien familial. Ce congé non rémunéré peut bénéficier au salarié s'occupant d'un membre de sa famille handicapé ou en perte d'autonomie, mais aussi aux aidants sans lien de parenté avec la personne qu'ils aident et aux aidants de personnes accueillies en établissement.
Il peut s’agir de son conjoint, son concubin, son partenaire lié par un pacte civil de solidarité, son ascendant, son descendant, l’enfant dont il assume la charge, son collatéral jusqu'au quatrième degré, mais aussi l'ascendant, le descendant ou le collatéral jusqu'au quatrième degré de son conjoint, concubin ou partenaire lié par un pacte civil de solidarité, ainsi que la personne âgée ou la personne handicapée avec laquelle il réside ou entretient des liens étroits et stables, à qui il vient en aide de manière régulière et fréquente à titre non professionnel pour accomplir tout ou partie des actes ou des activités de la vie quotidienne
.

Ce congé peut être transformé en période d’activité à temps partiel et utilisé de façon fractionnée (pour une durée minimale d’une journée).
L'ancienneté dans l'entreprise nécessaire pour en bénéficier est réduite à un an, contre deux ans actuellement dans le cadre du congé de soutien familial.
Le congé de proche aidant est d'une durée de trois mois renouvelable. La durée globale cumulée, renouvellement compris, du congé ne pourra dépasser un an pour l'ensemble de sa carrière. A l'issue du congé de proche aidant ou de la période d'activité à temps partiel, le salarié retrouve son emploi ou un emploi similaire assorti d'une rémunération au moins équivalente.
Le salarié doit informer l'employeur, au moins un mois avant le début du congé de proche aidant (au lieu de deux mois aujourd'hui), de sa volonté de suspendre son contrat de travail à ce titre et, le cas échéant, de sa demande de fractionnement ou de transformation à temps partiel.
Le salarié peut mettre fin de façon anticipée au congé de proche aidant ou y renoncer lorsque la personne aidée est décédée, admise dans un établissement de la personne aidée, les ressources du salarié diminuent de manière importante, en cas de recours à un service d’aide à domicile pour assister la personne aidée ou, enfin, lorsque le congé de proche aidant a été pris par un autre membre de la famille. Dans ce cas, il doit adresser une demande motivée à l'employeur par tout moyen conférant date certaine, au moins un mois avant la date à laquelle il entend y mettre fin (sans changement). En cas de décès de la personne aidée, ce délai est ramené à deux semaines.
Pour bénéficier immédiatement du congé de proche aidant en cas de dégradation soudaine de l'état de santé de la personne aidée, de situation de crise nécessitant une action urgente du proche aidant ou de cessation brutale de l'hébergement en établissement dont bénéficiait la personne aidée, le congé pourra débuter ou être renouvelé sans délai. Pour en bénéficier, il faudra un certificat médical du médecin ou une attestation du responsable de l'établissement d'hébergement.

Le salarié en congé de proche aidant ne peut exercer aucune activité professionnelle, à l'exception de son activité à temps partiel. Toutefois, il peut être employé par la personne aidée.
La durée du congé de proche aidant est prise en compte pour la détermination des avantages liés à l'ancienneté. Le salarié conserve le bénéfice de tous les avantages qu'il avait acquis avant le début du congé
.

Précédents articles:
(20/04/2017) AAH ou ASPA?
(06/12/2016) Congé proche aidant
(07/10/2016) Enfin une meilleure coordination entre les régimes
(05/09/2016) Prime d’activité Les bénéficiaires de l’AAH ont jusqu’au 30 septembre pour pouvoir bénéficier de la rétroactivité
(31/05/2016) La prime d’activité sera compatible avec la pension d’invalidité
(02/02/2016) Handicap : les titulaires de l'AAH peuvent vérifier en ligne leurs droits à la prime d'activité
(09/06/2015) Publication d'une synthèse relative aux indemnités journalières maladie
(04/03/2015) Préjudice d’anxiété
(04/12/2014) Condamnation. La FNATH fait condamner Groupama en raison d’une clause abusivement rédigée d’un contrat.
(13/02/2014) Prise en charge des frais de transport. La justice donne raison à une personne atteinte de fibromyalgie, habitant dans la Loire et devant se rendre à Montpellier pour ses soins
(15/10/2013) Risques professionnels dans l’agriculture. Elle s’injecte accidentellement le vaccin contre la salmonelle pour des volailles et fait reconnaître la faute inexcusable de son employeur
(04/10/2013) Débat sur l'aide juridictionnelle. Profitons-en pour aborder toutes les questions liées à l'accès aux droits des plus démunis !
(12/09/2013) Risques professionnels dans l’agriculture Rendu sourd par son travail dans une porcherie industrielle, un salarié fait reconnaître la faute inexcusable de son employeur
(23/07/2013) Accès aux droits. En un clin d’œil, l’état de santé d’un accidenté du travail s’est amélioré…selon la CPAM !
(09/07/2013) Risques professionnels dans l’agriculture. Après avoir chuté d’une remorque de foin, un salarié fait reconnaître la faute inexcusable de son employeur
(06/05/2013) Action de groupe. Les victimes des scandales sanitaires restent sur la touche !
(19/04/2013) La FNATH de Pau fait reconnaître la faute inexcusable de l’employeur d’une salariée, en état de dépression après un entretien avec l’un de ses supérieurs hiérarchiques
(29/01/2013) Vaccination contre l’hépatite B. Un accident de travail reconnu grâce à une biopsie musculaire, vingt ans après la vaccination !
(13/12/2012) Reconnaissance de l’incidence professionnelle. Grâce à la FNATH, le taux d’une victime augmente de moitié, passant de 40 à 60%
(22/11/2012) Dans le cadre de ses actions de promotion de l’égalité, le Défenseur des droits met en ligne sur son site un ensemble de questions/réponses sur l’accès à l’emploi des personnes handicapées dans le secteur privé
(12/07/2012) Aux côtés des victimes du travail. 7 ans après, un accidenté du travail obtient 70 000 euros d’indemnisation
(12/06/2012) Procès du distilbène. Après la Cour de cassation... la Cour d'appel de Paris. Soyons nombreux pour soutenir Marie-Elise Retrouvons nous à l'audience jeudi 14 juin 2012 à 14h00
(26/03/2012) Illustration de l’accompagnement juridique de la FNATH Après deux ans de procédure, un décès est reconnu en accident du travail, ce qui donne des droits à sa veuve
(20/02/2012) Indemnisation des victimes du travail Une nouvelle fois, la FNATH fait progresser fortement l’indemnisation d’une victime du travail
(09/01/2012) Médiator – Pénibilité au travail. La FNATH publie deux dépliants d'information
(30/06/2011) La justice devient payante. Un nouvel impôt pour les malades et invalides qui souhaitent faire valoir leur droit
(10/06/2011) L'autre Mediator®... Victoire en Cour d'Appel de Versailles pour la « 3ème génération Distilbène® » : le laboratoire reconnu responsable
(07/06/2011) Cour d'Appel de Versailles, le 9 juin 2011 « 3ème génération Distilbène®» : un arrêt très attendu.
(24/05/2011) Comment transformer les salariés précaires en kleenex...
(22/04/2011) La FNATH souhaite faciliter l'accès aux droits des travailleurs d'origine étrangère
(24/01/2011) Les anciens macarons ne sont plus valables à compter du 1er janvier 2011
(27/12/2010) Accessibilité. L’État condamné, mais pas responsable
(22/11/2010) Vie pratique : comment bénéficier de l’exonération de la taxe d’habitation ?
(15/11/2010) Comment bénéficier de l’exonération de la taxe d’habitation
(25/08/2010) Code du Handicap 2011, 2ème édition
(05/07/2010) A compter du 1er juillet. Création d’une indemnité spécifique pour les salariés inaptes
(18/05/2010) Déclarations en ligne des accidents du travail en "constante augmentation"
(26/03/2010) Une décision du Conseil d’État en demi-teinte
(10/03/2010) Ressources des personnes handicapées
(04/03/2010) Un blog sur le mal-être au travail.
(11/01/2010) Avis de la CSC relatif aux oublis d’enfants dans les véhicules
(07/01/2010) Obligation pour les employeurs d'assurer une formation périodique à leurs salariés amenés à travailler au contact de l'amiante
(09/09/2009) Allocation aux adultes handicapés
(13/05/2009) Assurance vieillesse : L’affiliation de l’aidant familial
(09/04/2009) L’Etat contraint de prendre en charge la scolarisation des personnes en situation de handicap.
(10/03/2009) Sécurité Sociale : Les principales mesures de la loi de financement
(12/02/2009) Frais de soins hors parcours : majoration de la participation de l’assuré
(09/01/2009) Le service d’aide au recouvrement des victimes d’infractions pénales
(01/12/2008) CODE DU HANDICAP
(04/11/2008) Les jurisprudences de la FNATH : Indemnisation suite à des vaccinations
(26/09/2008) Revalorisation au 1er septembre de l'AAH et de ses compléments
(15/09/2008) Loi handicap
(18/07/2008) La condamnation d'un employeur à prendre en charge les frais de déplacement de la famille de la victime d'un grave accident du travail
(15/07/2008) La possibilité de poursuivre un employeur en faute inexcusable malgré sa relaxe au pénal
(07/07/2008) Snecma : un jugement historique
(05/06/2008) Le fonds spécial d’invalidité ouvre bien droit au complément de ressources
(08/02/2008) Guide du représentant des personnes handicapées, Edition 2008
(08/02/2008) Les diverses revalorisations depuis le 1er janvier 2008
(11/12/2007) Le droit à la rééducation professionnelle
(11/12/2007) En bref : Revalorisation insuffisante
(11/12/2007) HALDE et discrimination à l'assurance
(11/12/2007) La suppression des dispositifs d’exonération de redevance télé pour 2008.
La Fnath Mentions légales Nous contacter